Retour
haut de
page

atelier en famille

thématique

Chewing gum Silence

Que faire de ces mélodies qui nous restent obstinément en tête comme un chewing-gum sous nos semelles ? Le musicien Antonin Tri Hoang et le metteur en scène Samuel Achache ont leur petite idée sur la question, dévoilée dans un étonnant spectacle tout public, comme un jeu de chaises musicales.

En bon jazzman, le saxophoniste et clarinettiste Antonin Tri Hoang sait étirer et déformer les mélodies, jusqu’à parfois les faire disparaître. Mais tout le monde n’a pas cette dextérité et il arrive à chacun d’être coincé avec un air en tête, sans pouvoir s’en défaire. Les Anglo-saxons ont même un mot pour ça : “earworm”, ver d’oreille. On croyait qu’il n’existait aucun vermifuge pour cette inoffensive espèce mais des chercheurs de l’université de Reading (Angleterre) ont découvert qu’il est possible de s’en débarrasser… en mâchant du chewing-gum. Cela a inspiré à Antonin Tri Hoang ce jeu de chaises musicales, imaginé avec le metteur en scène Samuel Achache et les musiciens Jeanne Susin et Thibault Perriard. Sur scène, les musiciens incarnent des archivistes qui se retrouvent dans l’endroit où sont stockées les mélodies du monde, dans des boîtes en carton d’où elles s’échappent quand on les ouvre. Cherchant à en organiser la circulation, ils rentrent dans un fabuleux jeu d’émotions et de poupées russes sonores.



Vikash 06

Une équipe indie-pop de choc pour mettre en musique le fameux Substitute de Vikash Dhorasoo et Fred Poulet, beau documentaire qui raconte la Coupe du monde de football 2006 de l’intérieur, du point de vue du douzième homme, du remplaçant. Le beau jeu sera sur scène.

C’est l’un des films les plus atypiques et touchants jamais réalisés sur le football, un documentaire à hauteur d’homme et pas n’importe lequel : le milieu offensif Vikash Dhorasoo, embarqué en Allemagne dans l’effectif de l’équipe de France pour la Coupe du monde de 2006, en tant que remplaçant. Durant toute la compétition, Dhorasoo ne joue finalement que 16 minutes. À défaut de marquer un but, le jeune homme va marquer les esprits, en tournant un journal de bord, avec la complicité du musicien Fred Poulet, qui lui a confié deux caméras Super 8 et l’accompagne dans l’écriture du film au jour le jour. C’est ce récit parfois mélancolique et amer que met en musique un super groupe du grand ouest, émanation des combos Bantam Lyons, Lesneu, Tropique Noir et Teenage Bed. Une bande originale aux doux accents pop, rock et post-punk, par des musiciens qui n’en sont pas à leur coup d’essai et ont déjà ambiancé le mythique Les Yeux dans les Bleus.



| ANNULÉ |
Le Bain

Une plongée tous publics dans le grand bain de l’histoire de l’art, autour de deux célèbres tableaux du 16e siècle (Diane au bain par l’École de Fontainebleau et Suzanne au bain par Le Tintoret) et des histoires qui s’y rattachent. Mêlant danse, chant, récit et poupées, une façon ludique d’aborder la représentation des corps dans l’art et dans la vie.

Une petite histoire des représentations à partir de l’art, c’est à cet exercice stimulant que Gaëlle Bourges invite enfants et parents, en choisissant un thème qui − par essence − parle à chacun : le corps. Celui de Diane et Suzanne, saisies au bain par des peintres du 16e siècle, ici des poupées qui se baignent dans des pièces d’eau miniatures. Sur fond de récits anciens et de digressions sur le rapport aux corps aujourd’hui, trois performeuses manipulent donc figurines, objets de toilette et autres accessoires pour donner à voir les tableaux, à entendre les histoires mythologiques qui les fondent. Chemin faisant, elles posent les premiers jalons d’une relation des enfants à la représentation des corps nus dans l’histoire de l’art.



Joueuses

Attaquantes et défenseuses
Ensemble elles forment le collectif
Une bande de filles complices
Captivant la street et le terrain
Dans cet espace scénographique
Accaparé par le football féminin
S’expriment les prémices d’une grande équipe
Voici venues les Roses de Rosigny

Joueuses est une exposition en lien direct avec la bande dessinée Saison des Roses, parue en avril 2019 aux éditions FLBLB. Second album de l’autrice Chloé Wary, ce dernier raconte l’histoire d’une équipe de football féminin de quartier, négligée par la direction du club. Une prise de position forte de l’artiste qui sous-tend son travail depuis 2017 et la sortie de son premier ouvrage, Conduite interdite, une fiction inspirée du combat d’un collectif de femmes pour le droit de conduire en Arabie saoudite.