retour
haut de
page

rock

thématique

Shannon Wright + Karoline Rose

Shannon Wright

Au fil des années, et après plusieurs albums majestueux (Over the sun en 2004, Let in the light en 2007…) et plusieurs collaborations fructueuses (Nick Cave, Calexico, Steve Albini…), Shannon Wright est devenue une artiste influente et reconnue, tant par le mystère qu’elle déploie autour d’elle que par la puissance et la profondeur qu’elle insuffle à sa musique. Guitariste au jeu fin et tempétueux, la ténébreuse songwriteuse américaine revient en 2017 avec Division, son 11e long format. Un album profond, intense, aux arrangements fouillés qui dessinent un merveilleux écrin à sa voix bouleversante et singulière.

Karoline Rose

Artiste flamboyante au style vocal inimitable, Karoline Rose a grandi entre l’Allemagne et la France. Protégée de Babx à qui l’on doit la production de son premier album, cette jeune chanteuse et guitariste est le porte-étendard d’un rock fulgurant et gracile, empruntant autant à la fougue d’une Courtney Love qu’à la gouaille d’une Nina Hagen.



Nosfell + Yeggmen

Nosfell

Depuis plus de 15 ans, Nosfell dessine un chemin singulier sur la scène musicale hexagonale. Multi-instrumentiste à la voix et à la musicalité hors du commun, ce personnage atypique développe une écriture exigeante et un imaginaire foisonnant. Après 4 longs formats et de multiples collaborations remarquables (Philippe Decouflé, Ez3kiel, Daniel Darc, Dick Annegarn, Josh Homme…), il revient à l’automne 2017 avec un nouveau projet à l’énergie rock, simple et brut, un retour aux sources chanté à la fois en anglais et en français.

Yeggmen

Né de la mutation du projet nantais I’m 7teen emmené par Fred Ozanne, Yeggmen est un trio à la verve hypnotique qui puise ses influences autant dans le rock 90’s que dans la pop et l’électro. Un son dense et tendu, entre insouciance et fragilité et terriblement efficace.

 



Cette guitare a une bouche

Nous sommes impatients de découvrir la rencontre de ces deux monstres sacrés, guitaristes remarqués pour leurs jeux et leurs sons tellement identifiables : Rodolphe Burger et Serge Teyssot-Gay.
Il s’agit bien d’un projet commun, où les deux hommes ne vont pas s’accompagner mutuellement, mais inventer leur musique commune.
Des riffs de guitares, des voix mêlées, des textes en français et en espagnol, des coplas (poèmes d’amour andalous du XIVe siècle), des voix inspirées des Indiens Navajo ou des Inuits, un espace commun où les guitares rock et les chants se mêlent, tantôt déchaînés, tantôt apaisés. Ils seront accompagnés de deux brillants compagnons : Sarah Murcia à la contrebasse, chant et clavier, Arnaud Dieterlen à la batterie.
Une hâte partagée de les retrouver pour cette nouvelle aventure.