retour
haut de
page

chanson

thématique

Babx

Depuis 10 ans, Babx trace un itinéraire singulier et personnel dans la chanson française.
Chanteur de caractère, à la poésie incandescente et aux univers tranchés, l’homme au piano et à l’écriture ciselée assume des influences marquées : Debussy, Ferré, Rimbaud, Gaston Miron…
Un univers en noir et blanc, une écriture « cinématographique » et une présence scénique très forte font de Babx un artiste inclassable, loin des bruissements d’un « show-business » tiède et consensuel.
« Les doigts au bon moment sur les bonnes touches. Et de la musique avec des mots », simplement mais intensément, à l’image de son dernier album Cristal automatique.

En partenariat avec la Bouche d’Air, Nantes



Kwal
+ Bukatribe

Kwal

Après s’être consacré au théâtre, Kwal revient à la musique avec un nouvel album, Les liens. Teinté de nouvelles histoires d’ici et d’ailleurs, il aborde un thème qui lui est cher : les liens entre les hommes, amicaux, sociaux et générationnels.
Artiste aux multiples facettes, Kwal est un voyageur qui puise son inspiration dans le slam, les musiques du monde, le hip-hop mais aussi en collectant carnets de voyage et anecdotes. Il partage un univers entre slam et chanson, avec des musiques mélangeant électro et instruments acoustiques qui, sur scène en quintet, peut être aussi intimiste qu’explosif.

Bukatribe

Véritables alchimistes des voix, les quatre garçons de Bukatribe fusionnent avec instinct chant, slam, rap et beat-box. La voix devient un instrument à part entière, que l’on module, découpe au service de la rythmique et des harmonies. Cette chorale alternative et profondément actuelle traverse les esthétiques urbaines au fil des sons et des mots.



Les Innocents

Retour gagnant pour le duo Jipé Nataf et Jean-Christophe Urbain, couronné d’une Victoire de la musique !
Fin des années 1990, les Innocents ont enchaîné les succès avec des chansons qui font aujourd’hui partie d’un patrimoine de « chanson rock populaire ».
Ils sont revenus en 2015, dans la complicité et l’épure du duo, pour un disque conçu à quatre mains et deux voix, dont l’enveloppe sonore évoque autant l’œuvre solitaire de Nataf que ses anciens travaux en groupe.
Le duo déroule des chansons, finement arrangées et au verbe singulier, agençant un mélange unique qui peut d’un refrain à l’autre évoquer Dick Annegarn ou Paul Mc Cartney…