retour
haut de
page

Les acteurs

Philippe Le Corf

Fondateur de l’ARIA en 1985, Philippe Le Corf devient naturellement le directeur de la mission baroque de la Soufflerie.
Philippe Le Corf a voulu se réapproprier la démarche des générations de l’époque baroque, en visant l’objectif du « musicien complet ». C’est pourquoi on le croise à la fois comme instrumentiste professionnel, chef de chœur ou musicologue, participant ainsi depuis plus de trente ans au renouveau de la musique ancienne.
En fonction à Rezé, il a dirigé l’ARIA, l’Académie de Recherches sur l’Interprétation Ancienne, qu’il a fondée et implantée sur cette commune de l’agglomération nantaise dès 1985. Il a voulu doter cette institution d’une triple vocation de recherche, de diffusion et de formation, et a obtenu pour elle la reconnaissance du Ministère de la Culture par une labellisation de Centre de recherches.
Comme instrumentiste, il s’est produit pour des concerts et des enregistrements, au sein d’ensembles baroques réputés, avec le violone, la grande basse de violon ou encore la contrebasse mais il se consacre désormais plus particulièrement aux productions artistiques de la mission baroque.
Comme chef de chœur, il a décidé de créer Aria Voce en 1995, au cœur de son Académie, un groupe vocal de haut niveau qu’il dirige depuis lors à travers des activités de recherches sur le répertoire polyphonique des XVIIème et XVIIIème siècles.
Passionné par la musicologie appliquée, il assure également la direction artistique d’une collection d’enregistrements qui rassemble aujourd’hui une trentaine d’albums, particulièrement bien accueillis par la critique spécialisée (Collection ARIA).
Enfin, il se présente encore comme un musicologue repéré, qui a puisé sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (validée par quatre premiers prix) et qui a reçu en 1987 du Ministère de la Culture le Certificat d’aptitude de musiques anciennes.

Gabrielle Lecomte

Gabrielle Lecomte exerce depuis de nombreuses années, au sein de l’ARIA,  les fonctions de professeur de technique vocale pour le chœur ARIA VOCE  qu’elle encadre dans sa préparation pour les concerts et productions. Sa formation de chanteuse spécialisée dans la musique ancienne autant que ses compétences avérées et reconnues par un diplôme d’état sont des atouts essentiels dans le travail et la qualité de formation des chanteurs réunis au sein du chœur et elle assiste Philippe Le Corf dans toutes les étapes d’élaboration des différents projets.
Gabrielle Lecomte poursuit parallèlement sa carrière de chanteuse avec différents ensembles dont Phoebus, qui se produit régulièrement dans la région des Pays de la Loire en consacrant ses programmes originaux à la musique des XVIème et XVIIème siècles.

Philippe Foulon

Pionnier dans la résurrection d’instruments complètement disparus de la période baroque, Philippe Foulon n’arrête pas de surprendre par ses découvertes. En 2001, il redécouvre la viole d’Orphée, instrument décrit par Michel Corrette dans une méthode de viole d’Orphée, alto et contrebasse. Son ensemble, le Lachrimae Consort obtient le Premier Prix du Patrimoine 2001 pour cette réalisation en première mondiale, grâce à une équipe qui l’entoure, formée du musicologue Jean-Charles Léon et de luthiers.
Il découvre aussi dans des manuscrits de Vivaldi l’existence d’autres instruments disparus dits « all’inglese ». Il s’agit de violes all’inglese, violes munies de cordes sympathiques. Philippe Foulon prend le risque de faire reconstruire un violoncelle existant au XVIIIème siècle pour lequel Vivaldi a composé : le violoncelle all’inglese  verra ainsi le jour début 2003 en première mondiale. Ce projet reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication.
Philippe Foulon débute sa carrière de soliste en Europe au Festival International de Bruxelles en 1983. Il obtient un Premier Prix au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès de Wieland Kuijken., avec lequel il se produit régulièrement en duo de violes (Paris, Londres, Barcelone…) Il joue en soliste dans les plus grands festivals français et européens et a été co-fondateur de l’Ensemble Baroque de Limoges, avec Jean-Michel Hasler, et des Musiciens du Louvre avec Marc Minkovski.
Il a participé à une centaine d’enregistrements discographiques et radiophoniques ou télévisuels en soliste ou au sein d’ensembles renommés.
En 1994, il fonde le Lachrimae Consort avec lequel il se produit dans de nombreux festivals français et européens. Il enseigne au Conservatoire de Paris (Charles Munch et Claude Debussy) et donne des Master Classes  au Conservatoire Royal de Madrid.
Philippe Foulon est depuis de nombreuses années associé au programme de recherches organologiques de l’ARIA.

Silvio Failla

Silvio Failla étudie le violon au conservatoire de Toulon puis  au CNSM de Paris dans la classe du maître Christian Ferras et  obtient le Certificat d’Aptitude de professeur en 1980. Il entame alors une carrière de pédagogue et de musicien professionnel : il crée le trio à cordes La Vega, à l’âge de 21 ans puis à Paris, le trio Vienne Express. Il s’intéresse aussi à la musique contemporaine avec Ars Nova, Alternance. Il enregistre sous la baguette de Myung Wugn Chung, la Turangalila symphonie d’Olivier Messiaen à l’Opéra Bastille (tournée en URSS et Japon).
En tant que pédagogue, il encadre durant sept ans l’orchestre des jeunes en région Centre pour des programmes de musique de chambre, symphoniques, lyriques et en tant que soliste (concerto de Beethoven, Tzigane de Ravel, poème de Chausson).
Il assurera également la direction artistique de l’Académie de musique de la Réunion et de l’Académie Paul Le Flem consacrée à l’interprétation de musiques inédites de compositeurs bretons.
Sa rencontre avec l’ARIA renforce l’intérêt qu’il porte à la musique ancienne et l’incite à approfondir ses connaissances sur l’instrumentation et l’interprétation de cette musique. C’est ainsi qu’il intègre l’ensemble Stradivaria dès sa création en 1987.
Silvio Failla enseigne actuellement le violon et la musique de chambre au Conservatoire de Nîmes et participe activement comme premier violon aux productions de l’ARIA.

Olivier Chaplais

Olivier Chaplais a étudié l’orgue avec Dominique Ferran au Conservatoire National de Région de Poitiers ainsi qu’avec Pascale Melis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. Il continue sa formation auprès d’Eric Lebrun et de Michel Bourcier, obtenant ses Prix en Orgue, en Formation Musicale, et parallèlement sa Maîtrise en Musicologie.
Ses études l’amènent dans la ville de Nantes où il est titulaire des Grandes Orgues de Sainte Thérèse. Il participe au monde organistique de cette ville, travaillant avec les ensembles de la région en tant qu’organiste et continuiste;
Chanteur, il intègre l’Ensemble Aria Voce, spécialisé dans la recherche et l’interprétation de la musique ancienne, enregistrant deux CD sur Antonio Caldara et Guillaume Minoret (5 Diapason et 4* du Monde de la Musique). Il collabore également pour l’ARIA à la transcription et à l’édition de manuscrits anciens de la bibliothèque de Bologne en Italie et travaille aussi à la réalisation et à la transcription de pièces d’Orgue à quatre mains.
Olivier Chaplais est actuellement associé au travail du chœur Aria Voce en assurant le continuo à l’orgue positif durant les répétitions et les concerts et même parfois en proposant des compléments de programme au grand orgue.

Florence Rouillard

Après des études d’orgue et de clavecin au C.N.R.d’Angers, Florence Rouillard poursuit sa formation et obtient le Diplôme d’état puis le Certificat d’Aptitude de professeur de Musique Ancienne. Elle enseigne actuellement le clavecin, la basse chiffrée et la musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Départemental (C.R.D) de Cholet. Elle se produit également au sein de divers ensembles ainsi qu’en formation baroque avec le chanteur breton Yann Fanch Quemener.
Associée au travail de l’ARIA depuis l’origine, Florence Rouillard participe activement et régulièrement aux productions d’Aria Voce, en tant que continuiste au clavecin ou à l’orgue. Elle a notamment accompagné le chœur dans plusieurs projets discographiques de l’ARIA.

Bruno Le Levreur

Contre-ténor, il a débuté le chant à l’âge de 9 ans, à la Maîtrise de la Cathédrale d’Angers. Il poursuit ensuite ses études de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles et devient chanteur professionnel en travaillant avec des ensembles reconnus (les Arts Florissants, A Sei Voci, Jacques Moderne et les Eléments, Sagittarius, le Centre de Musique baroque de Versailles, l’Ensemble Vocal de Nantes, la Fenice, Les Jeunes Solistes).
Il fait partie depuis 2003 de l’ensemble “ Le Poème Harmonique ” dirigé par Vincent Dumestre. Ce groupe lui permet de se produire partout en France mais aussi dans le monde entier.
Bruno Le Levreur a été associé à plusieurs productions de l’ARIA mais son implication se renforce désormais au sein de la mission baroque de La Soufflerie car Philippe Le Corf lui a récemment demandé de constituer et d’encadrer  un tout nouvel ensemble de solistes prenant pour nom Aria Vocale.


Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail