retour
haut de
page

L'académie

La mission baroque de la Soufflerie reprend l’activité initiée par l’ARIA (Académie de Recherche sur l’Interprétation Ancienne), créée par Philippe Le Corf en 1985 à Rezé, avec sa vocation à explorer le répertoire baroque des XVIIème et XVIIIème siècles. Un travail qui trouve son aboutissement dans de multiples champs d’action autour de l’organologie (recherche sur instruments rares), de la musicologie (recherche appliquée à des réalisations et des productions à travers concerts et enregistrements) et de la pédagogie (conférences thématiques, conférences introductives aux concerts, formation et insertion professionnelle, actions culturelles et programmation de la saison Baroque en scène dans le cadre de la Soufflerie et de son partenariat avec la Cité, le Centre des Congrès de Nantes).

L’esthétique musicale : une spécificité de la mission baroque de la Soufflerie
L’intention de la mission baroque, derrière des axes précis de recherche, est d’apporter des éléments nouveaux au regard que l’on peut porter sur l’histoire de la musique et de son langage, à partir de maillons qui se sont effilés à travers le temps.
C’est que le jugement esthétique reste en perpétuelle évolution et varie en fonction de la force du contact entretenu avec une mémoire vivante.

C’est donc à une sensible revisitation de l’histoire que la mission baroque de la Soufflerie veut convier, en apportant une approche particularisée des phénomènes musicaux du style baroque, cherchant toujours à en analyser la portée et à en comprendre la contextualisation. Dans cette perspective générale, un axe prioritaire est placé au cœur de l’intérêt artistique : la découverte de la voix, dans tous ses états, qu’elle soit parlée ou chantée, soliste ou polyphonique, virtuose ou simplement émouvante.

Un lieu d’implantation : l’Auditorium de Rezé

L’Auditorium de Rezé qui affiche sa vocation d’être une salle conçue pour la musique et dédiée à son expression naturelle, sera particulièrement apte à répondre aux exigences de diffusion du répertoire baroque. Les normes acoustiques ont résolument été pensées en ce sens et devraient satisfaire tout à la fois la voix soliste, les ensembles vocaux à effectif réduit et les chœurs de plus grande envergure. De plus, partant du principe que la voix reste le modèle de tous les instruments, ce qui convient à l’une convient forcément aux autres. La musique de chambre sera donc à son aise dans ce nouvel écrin !
Avec l’Auditorium, la mission baroque de la Soufflerie est dotée d’un bel outil de travail et d’un lieu de création, d’enregistrement et de diffusion musicale parfaitement adapté. La mission baroque pourra ainsi élargir son public en investissant un lieu plus largement ouvert que la seule enceinte des églises.

Les acteurs Les ensembles

Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail